Afficher la date et l'heure en temps réel en javascript

[Speed-Test #1] Test de Blade and Soul, un régal graphique sur un gameplay soigné

Logo-Blade-and-Soul

Puuuuulopuuuu !Voici mon premier article sur du speed testing. La mission qui m’a été confiée est de tester un jeu, qui me tente ou m’intrigue, en un jour. Le but étant de voir s’il mérite qu’on s’y attarde un peu plus ou s’il est trop mal foutu pour y consacrer de l’argent ou du temps. Alors aujourd’hui on parle de quoi ? Comment ça de ce que j’aime ?Bah je sais pas, les jolies filles, les illustrations de Hyung-Tae Kim (Magnacarta, War of Genesis), le kung fu fighting, les légendes, les trucs mega kawai et/ou stylés, les jeux immersifs, … bon le reste osef dans un article sur les jeux vidéos (déjà que là …).Il existe bien un jeu qui parle de tout ça, mais il n’est pas encore disponible sur nos belles contrées européennes. Je parle de Blade and Soul, l’un des prochains titres que l’on retrouvera sous la tutelle de NC Soft l’année prochaine (2014).Comme on a malheureusement l’habitude des glissements de planning, je me suis dit qu’il y’avait probablement moyen d’y jouer dès maintenant et au passage de voir ce qu’il vaut en vrai. Et dans ma grande booonnnnté j’emmène quelques lecteurs avec moi pour tester ce que l’on pourra !Présentation générale du jeuSi on peut donner pas mal de qualificatifs à Blade and Soul, il s’agit avant tout d’une sorte d’Action RPG, sans réel targeting (ça va en ravir certains), très dynamique sur les animations en général. Le jeu dispose d’un système de combat très fluide, basé sur le genre de combo qu’on a pu apercevoir dans d’autres titres comme Aion, mais avec la mobilité en plus.Le PvP existe sous forme de duels 1v1 au sein d’arènes fermées, donc autant dire qu’il n’existe pas au sens MMO du terme. Des zones de PvP ouvertes sont censées exister mais je n’ai rien vu à ce sujet pour le moment.B&S est sortie en Corée depuis quelques temps et connaît un bon succès là-bas. Vu l’origine du jeu on s’attend à beaucoup de farming, mais quand on y regarde d’un peu plus près on découvre l’un des jeux les plus aboutis graphiquement de l’histoire du MMO, un régal pour les yeux. Par ailleurs, l’aspect ludique qui enrobe chaque affrontement rend le farming très divertissant, essentiellement dû au fait que beaucoup d’attaques que vous portez doivent être minutieusement placées. Enfin, les développeurs ont fait comprendre qu’ils ont travaillé sérieusement l’enrobage scénaristique du jeu de manière à concevoir un unviers riche, investi de créatures, personnalités et mystères, pour plonger le joueur au coeur d’une épopée dont il sera le héros.

Blade-and-Soul

Il a été annoncé que le temps monstrueux entre les sorties Coréenne, puis Chinoise, puis Américaine et Européenne était dû au besoin d’adaptation du jeu à ces différentes régions du globe. Il est explicitement dit qu’il ne s’agira pas d’une simple traduction, mais bien d’une évolution du contenu pour s’accorder avec les attentes des joueurs non-coréens. Je n’ai pas vu d’éléments plus concrets que ça, donc si on fait jouer un peu son imagination (oui je sais c’est dangereux, ne faite pas ça chez vous), on peut se dire qu’il y aura un peu plus de contenu RP ? Une storyline ? Une skin avec un béret, une baguette et un saucisson ?Groooooos point noir de nos jours, le jeu fonctionne par abonnement ! Tadaaaaaam !Je ne sais pas comment seront gérés les accès en Europe (il est envisagé de réviser cette partie aussi pour le portage Européen, espérons un free to play …), mais si on veut jouer dès maintenant sur les serveurs Coréen on se retrouve avec une épée de Damoclès au dessus de la tête du visage de la face. Pour nous joueurs français, on n’a presque pas le choix et devons prendre l’abonnement secure à 30$/mois. Il en existe un autre, standard, à 11$/mois, mais le risque est que les équipes du jeu ban votre joli compte pour des raisons aussi évasives que pas crédibles. Au moindre pic de lag, à la moindre phrase en non coréen sur les channels, au moindre taux de loot chanceux trop chanceux, vous pouvez dire adieux à votre compte.Pour les besoins du test, je me suis sincèrement posé la question de mon investissement financier, et dans un premier temps j’ai opté pour la solution la moins chère : le serveur privé ! *boooooooooouh* (oui je sais j’ai honte mais on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a mon général !)

Logo - Blade and Soul - CBT2

L’un des points forts de ce titre est ses graphismes époustouflants, enveloppés par des animations remarquables de part leur qualité et leur réalisme.Je précise quand même que toutes les capture d’écran que je mets dans cet article sont issu des tests que j’ai fait sur la version Closed Beta Test 2 du jeu qui date de 2011. La version released de 2013 est encore plus belle, avec beaucoup plus d’options graphiques dont certainement un anti-aliasing.

SC-BnS-1-GraphismesSC-BnS-2-Graphismes

Bref ! On dirait un jeu qui a tout ce qu’il faut sur la forme, mais qui risque de manquer cruellement de fond. Un titre détente quand on a envie de passer quelques heures à basher du mob dans la joie et la bonne humeur, sauf que le jeu dispose d’un abonnement, ce qui va à l’encontre d’une participation casual. Mais voyons de plus près ce qui se cache sous le capot ! L’univers et l’histoireCôté histoire je n’ai pas exploré suffisamment le jeu pour vous raconter autre chose que ce que j’ai pu lire. Donc autant vous mettre carrément ce qui est écrit sur le site officiel :« Une paix de mille ans touche à sa fin. Le jeune Empire du vent veut subjuguer l’automnal Empire des nuages pour unifier les quatre continents dans une nouvelle ère d’égalité, même si cette dernière doit être imposée par les armes. C’est dans cette période troublée que menacent de réapparaître les antiques Ténébreux, invoqués par l’infâme Jin Seoyeon… Les nations étant trop occupées à se déchirer, qui s’opposera à ses néfastes ambitions et sauvera le monde ?Rejoindrez-vous l’Union martiale pour préserver la paix millénaire de l’Empire des nuages ? Vous rangerez-vous sous la bannière des rebelles de la doctrine Hongcheon pour combattre l’injustice et punir les oppresseurs ? Ou enfin vous dévouerez-vous à déjouer les plans de Jin Seoyeon, bien décidée à libérer les Ténébreux sur le monde ? »« Il y a bien longtemps, le Portail ténébreux s’ouvrit pour vomir le Qi impur qui plongea le monde dans une ère de chaos. Répondant enfin aux cris de souffrance du peuple, les Dieux du Royaume divin firent don du Qi divin aux plus puissants artistes martiaux et leur enjoignirent de libérer le monde de l’emprise des démons. Au cours d’une violente confrontation finale, les plus grands des héros construisirent les Piliers des quatre seigneurs, de puissantes colonnes imprégnées de leur propre Qi, pour sceller à jamais le Portail ténébreux. Les artistes martiaux ayant survécu au conflit acquirent le nom de Quatre grands-maîtres et furent chargés de défendre le Royaume mortel pour l’éternité. Des siècles plus tard naquit Jin Seoyeon, artiste martiale à l’ambition démesurée. Enivrée de Qi impur, elle vint à défier les Quatre grands-maîtres. Elle succomba à leurs pouvoirs combinés, mais, dans son dernier souffle, voua son âme au Dieu ténébreux. Depuis revenue du Royaume éthéré, elle compte honorer sa promesse et détruire les Piliers des quatre seigneurs. Mais elle doit d’abord retrouver la clef du Portail ténébreux, un artefact antique connu sous le nom d’Épée infernale… Et elle sait exactement où la trouver.Seul un puissant guerrier et un expert du Qinggong pourra arrêter Jin Seoyeon et mettre un terme à son plan diabolique. »

SC-BnS-Les méchants

 N’ayant pas trop envie de dévoiler trop de choses sur l’histoire, je vous dirais juste que dans l’introduction du jeu et le tutoriel qui va avec vous en apprendrez suffisamment pour vous donner envie d’avancer dans le jeu. Et oui, les méchants sont complètement pétés de charisme (cf. capture ci-dessus).Finalement, concernant l’univers du jeu, on est tout pile dans ce que j’affectionne le plus : de l’héroïque fantasy asiatique pure souche à la sauce Tigre et Dragon (oui, vous pouvez indéfiniment planer dans les airs sans jamais prendre un dégât de chute, quand vous courez vous vous sentez léger comme une feuille de plume, vous courez sur l’eau en faisant des bonds grâcieux), un charadesign des enfers très riche (c’est ce qui m’a intéressé le plus au départ il me semble).Et les méchants sont quand même bien stylés !

SC-BnS-Méchant 3

 Quelques mécanismes du jeuCette partie n’est pas très exhaustive, elle traduit ce que j’ai eu l’occasion d’expérimenter en un jour de testClasses et rôlesDans Blade and Soul chaque classe de personnage dispose de ses particularités, mais les rôles que l’on peut voir dans certains autres jeux n’existent pas. Il n’y a pas de classe de soigneur (le heal c’est pour les faibles !!!!! HARDCOOOORE !!!!), pas de classe de tank (ne penser qu’à se défendre c’est une attitude de faibles !!!!! BADAAAAAAAASS !!!!!). Finalement on observe une volonté de rompre les structures prônées par certains MMO comme World of Warcraft et largement reprises dans d’autres productions plus ou moins récentes. Ce positionnement avait été remis à la mode avec Guild Wars 2 qui donnait accès à d’épiques confrontations où chacun était en grande partie responsable de sa survie.Dans Blade and Soul certaines classes peuvent encaisser plus que d’autres, ou apporter du soutient de groupe, mais il n’y a plus de rôle distinct dans les compositions d’équipes. C’est l’orientation que vous donnerez à votre personnage qui fera de vous plutôt un damage dealer, un combattant tanky ou un support. Apparence des équipements et statistiquesA côté de ça, les développeurs de ce jeu se sont dit qu’il serait peut-être bien de complètement dissocier l’apparence des personnages et leurs compétences et caractéristiques. Si bien qu’on se retrouve à équiper des vêtements sans aucune caractéristique, et qui changent seulement l’apparence de votre avatar. Libre à vous de porter ce qui vous plaît le plus, avec ou sans chapeau, avec ou sans boucles d’oreilles, etc.A côté de ça, on récupère des Bo-Pae, des pièces qui se placent dans une partie spécifique de votre inventaire et qui augmentent les caractéristiques de votre personnage. La plupart font partie d’un set, et plus vous équipez des Bo-Pae d’une même famille plus vous bénéficiez des bonus associés au set.

SC-BnS-Bo-Pae

Dit comme ça, ça semble simple, et pourtant on constate que jusqu’à récemment cette dissociation franche n’était pas de vigueur dans les jeux de ce type. Le seul dans lequel j’ai personnellement vu ça avant Blade and Soul c’était Phantasy Star Online 2.On notera que les personnages sont très pudiques et ne peuvent bénéficier des avantages de leurs Bo-Pae que s’ils portent des vêtements -_^

SC-BnS-Skin 2

SC-BnS-Skin 1

SC-BnS-Skin 3

Evidemment, dans le jeu il y a quantité de vêtements en tout genre, à obtenir via des quêtes, sous forme de butin de monstre, de craft, etc. Attrapez-les tous ! Système de ramassage de butinPassons à un autre point qui m’a surpris au début. J’ai d’abord regretté l’absence de multi-loot (ramassage d’un coup de tous les butins de monstre alentours) sur les tas de cadavres, mais j’ai vite compris qu’en appuyant deux fois sur la touche d’action on ramasse tout le butin d’un monstre tué … ça veut dire que même pour les loot il faut s’enflammer sur ses touches et garder le rythme. Ça devient vite intuitif. Classes jouablesConcernant les classes jouables, chacune dispose d’affinités pour divers aspects du combat. La capture d’écran ci-dessous étant tirée de la version beta, elle n’est pas aussi riche que ne l’est la version released, mais c’est suffisant pour avoir une idée des caractères de combat pris en compte par les développeurs.

SC-BnS-Classe et race

Les concepteurs assument que certaines classes sont plus faciles à prendre en main que d’autres. A chacun de voir les efforts qu’il veut faire pour maîtriser son personnage.Dans la version que j’ai testée, cinq classes étaient disponibles : Blade Master (danseur de lame avec épée à une main), Kung Fu Master (combattant utilisant ses poings et son Qi), Force Master (une sorte de caster), Destroyer (guerrier avec arme à deux mains) et Assassin (une sorte de ninja qui combat avec une dague). Il en existe une autre dans la version released, il s’agit de l’Invocateur, qui dispose d’un familier hyper puissant qui combat pour vous.En dehors de tout ça, on notera que les armes sont une composante importante et particulière du personnage et qu’elles peuvent être serties de gemmes aux pouvoirs plus ou moins meta-bourin. Chaque classe se voit attribuée un type d’arme spécifique. Système de craftJe n’ai pas du tout exploré le système de récolte et de craft, mais j’ai compris que vos créations étaient lancées en tâche de fond pendant que vous jouez. Certains composants servent à fabriquer des armes, d’autres des armures. Mais cet aspect du jeu n’est pas du tout abordé sur les premiers niveaux, donc je suis un peu démuni pour en parler dans le cadre de ce speed test ! Les quêtesEn général les quêtes s’obtiennent en discutant avec des PNJ. La mouture est prête pour donner lieu à tous les doublages, comme on a pu le vivre avec Star Wars ToR, mais dans cette version beta on est encore obligé de lire pas mal de texte. En revanche les animations de vos interlocuteurs sont toujours bien là, et on a droit à beaucoup d’expressions de visages très bien faites qui accompagnent les dialogues.Certaines quêtes s’obtiennent par des objets que vous ramassez. Des parchemins par exemple, qui renferment des écrits mystérieux.

SC-BnS-Quete

Les expressions des personnages sont au moins aussi importantes que les dialogues. Certains passages du jeu sont exclusivement basés sur les mimiques que l’on peut voir sur les visages. Divertissement, gameplay et maniementOn entre dans la partie la plus importante du jeu, puisque beaucoup du divertissement provient de la capacité du joueur à pouvoir contrôler son personnage, l’environnement, l’histoire, etc.Une fois votre personnage créé, vous êtes immédiatement plongé dans le jeu comme si vous veniez de vous installer dans une salle de cinéma, peu après que les lumières se soient tues, assistant aux premiers instant d’un film dont vous allez devenir le héros.Après trois quart d’heure de jeu, une fois l’introduction terminée et les bases aquises, j’avais l’impression d’avoir regardé une version de Ong Bak dans laquelle j’aurais moi-même donné les patates !!!La réalisation du scénario d’introduction est géniale, un très bon rythme, une trame posée, et les animations, TOUTES les animations, sont fabuleuses. Que ce soit en jeu ou lors des cinématiques, on voit des mouvements fluides et avec un dynamisme très réaliste (même pour ma vieille carte graphique !).De manière générale, les effets visuels donnent la sensation que les choses vont vites.

SC-BnS-Animation 2

SC-BnS-Animation 3

SC-BnS-Animation 1

Les premiers enseignements portent sur votre capacité à vous déplacer. Très vite on se retrouve à pouvoir sprinter deux fois plus vite qu’un guépard (les effets visuels de déformation du paysage donnent une sensation de vitesse très bien faite), puis de pouvoir sauter plus haut qu’une maison en prenant des poses beaucoup trop stylées, pour enfin se permettre de planer dans les airs ou de marcher sur l’eau. Dans ce jeu, si vous utilisez correctement les quelques maniements de déplacement, vous pouvez sans problème sauter d’une montagne et ne pas en mourir, voir même vous en sortir sans même un bleu.

SC-BnS-Jump 1

SC-BnS-Jump 2

SC-BnS-Jump 3

SC-BnS-Jump 4

SC-BnS-Jump 5

J’ai testé trois des classes disponibles sur cette version (je rappelle que j’ai testé Blade and Soul sur un serveur privé ne disposant que de la version closed beta test 2) : le Kung fu Master, que j’aurais plutôt renommé en Box Taï master, l’assassin, qui ressemble à une sorte de ninja, et le Force master qui correspond au lanceur de sort de ce jeu.Pour les deux classes de corps à corps on dispose d’un combo de base à trois coups consécutifs que l’on peu enchaîner à l’infini (ou jusqu’à ce que vos doigts meurent). Ils représentent ce que l’on a l’habitude d’appeler les « coups blancs » (merci WoW) qui constituent souvent la base des techniques offensives de votre personnage. Il ne s’agit cependant pas d’attaques automatiques, ce qui veut dire que même ces coups standards vous demanderont d’être actif pour les placer.Une caractéristique très importante de ce jeu est qu’il n’y a pas de ciblage de votre/vos adversaire(s). Vous disposez à la place d’une mire qui permet de diriger vos assauts où bon vous semble, y compris dans le vide (l’air a traité mon chat c’est pour ça que je le frappe !). Cette mire vous servira d’ailleurs à interagir avec tous les éléments du jeu, y compris les PJ et PNJ. Ces coups de base vous servent à charger votre barre de Qi avec laquelle vous allez pouvoir utiliser d’autres techniques plus spéciales.Les deux classes de corps à corps que j’ai testées possèdent une technique défensive très intéressante, et je ne doute pas que toutes les classes de corps à corps du jeu en possèdent une version.Il s’agit d’une posture spéciale qui se canalise pendant à peu près 1,5 seconde. Si on vous attaque à ce moment vous stoppez net l’attaque et l’assaillant est étourdi pendant quelques secondes. En plus de ça votre personnage gagne un mouvement spécial : le Kung Fu master aura le droit d’utiliser gratuitement et instantanément sa plus puissante attaque (enfin celle du niveau 8 !), là où l’assassin deviendra invisible et se téléportera derrière sa cible, en position pour un bon backstab des familles.Réussir cet enchainement est non seullement très puissant, mais surtout très gratifiant. Cependant pour pouvoir le faire fonctionner il faut connaître les timing et temps de déclenchement des attaques de vos adversaires aussi bien que les vôtres !Pour tout dire, je me suis dit en plein milieu de mes tests « roooooh lala, c’est trop chaud à placer ce machin de contre là ! Je vais repasser sur l’assassin ça a l’air plus simple. ». Pendant un seconde je me suis haïe ! Enfin un jeu qui demande un tout petit peu de maîtrise pour s’amuser et moi j’ai pensé aller vers la facilité. Auncun intérêt ! Du coup j’ai redoublé d’effort pour maîtriser cette technique.En gagnant en niveau, on apprend automatiquement de nouvelles techniques qui enrichissent votre panel, vous offrent de plus en plus de choix lors de vos affrontements, ce qui rend chaque escarmouche de plus en plus amusante. PersonnalisationAlors, comme indiqué plus haut, j’ai fait mes tests sur un serveur privé dans l’optique de répondre à la question qui me taraudait l’esprit : dois-je payer un abonnement pour jouer à ce jeu ou pas ? Sur la version du jeu que j’ai testé je n’avais pas accès à l’outil de création de personnage, remplacé par une sélection de personnages pré-créés.Lorsque vous élaborez votre avatar, vous avez le choix entre quatre races. Trois sont purement humanoïdes, dont une exclusivement féminine … allez savoir comme elles se reproduisent (futanari ?! o_O). Mais la quatrième, celle qui va dominer le monde, l’univers même, les Lyn, des bestioles beaucoup trop mignonnes pour qu’on leur tape dessus ! C’est petit, ça a des oreilles kawai et ça saute partout avec leur queue poilue (bah quoi ? j’ai dit quoi ?). Les choix esthétiques de votre personnage sont purement cosmétique, et n’apportent aucun avantage en jeu, mais on sait tous que ce qui est inutile est parfaitement indispensable ou fondamental dans un MMO.

Blade-and-Soul-LynLa création de personnage étant l’un des points qui me tient le plus à cœur, je suis allé voir sur le net ce qui se proposait à ce sujet.

Je vous propose une vidéo très bien faite sur la création de personnage de la version released, d’excellente qualité, qui vous donnera une petite idée du niveau des animations (mention spéciale pour les expressions du visage), et qui met en valeur les plus kawai de toutes les créatures de l’univers (les Lyn) :
Vous aurez également noté le style de musique en fond. Des comme ça il y’en a à la pelle in game. Je ne me suis pas étendu sur ce point, mais la bande originale de Blade and Soul est non seulement de très bonne facture, mais elle est tout à fait adaptée à l’univers du jeu.La personnalisation de votre personnage, en dehors de l’aspect physique qui est excellent, reste obscure pour moi mais se base sur un système de répartition de points de talent dans des arbres de compétences, qui débloquent des paliers etc. … vous connaissez probablement la musique !

SC-BnS-Talents

Une nouveauté cependant dont nous avons déjà parlé : les Bo-Pae. Ils vous permettent d’orienter les caractéristiques de votre personnage selon vos préférences. C’est entre autre via ce système que vous allez pouvoir rendre votre avatar plus tanky, ou plus fragile mais plus douloureux, etc. Le mot de la finPfffffiou, et bien l’expérience fut très bonne dans l’ensemble. Blade and Soul est un mélange de choses déjà vues dans d’autres MMO mais correctement reprises, avec des nouveautées intéressantes.On note que derrière il y a eu une vraie réflexion pour rendre le jeu dynamique et fluide sans devenir simpliste. A ce niveau le pari est tenu.Etant donné qu’il faut en permanence faire attention à ce que l’on fait lors des combats, même les plus simples, on est loin des « afk auto-shot » ennuyeux auxquels on a pu être habitué.Ne comprenant pas un mot de Coréen je n’ai pas trop pu profiter de l’intrigue, mais contrairement à d’autres jeux de farming je ne me suis pas ennuyé une seconde.Les graphismes, les sons et les musiques sont simplement épatants. Couplé au gameplay prenant, j’ai vite oublié que j’étais sur une version qui a plus de 479 jours de retard par rapport à la release. L’objectif de ce speed test a finalement été atteint !Je suis aujourd’hui persuadé qu’à la sortie de ce jeu en Europe je mettrai la main à la carte bancaire s’il fonctionne toujours par abonnement. Je n’irais pas jusqu’à dire que Blade and Soul est le jeu de l’année, mais il a une trame d’ensemble riche et crédible. Suffisamment pour qu’on lui donne une sérieuse chance.A présent une nouvelle question vient me hanter : vais-je carrément jouer dès maintenant sur les serveurs Coréens ou aurai-je le courage d’attendre encore un an bien que j’y ai déjà goûté ? O_O Sur ces derniers mots je vais vous laisser méditer sereinement sur tout ça. En espérant avoir donné envie à certain de se faire une idée par eux même.Si ça en intéresse quelques uns je pourrai faire un tuto pour expliquer comment jouer gratuitement sur le serveur privé sur lequel j’ai réalisé mes tests. J’ai toute les captures qu’il faut pour ça.D’ici là, amusez-vous bien les gamers ! 

Lum’

Mots-clefs :

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Commentaires récents

  • avatar

    Clemsx

    |

    Article écrit avec le cul tout comme le codage de Blizzard.

  • avatar

    Lumy

    |

    On sent la rage qui t’habite Anséa XD
    Mais c’est vrai que cette extension fut bien moisie en matière de tunning. L’ambiance de la citadelle était sympa cela dit, ça m’a rappelé BT sous certains angles.
    Et je dirais même que Cata avait des trucs mieux que WoD (les nouvelles map étaient bien stylées, et les combats des deux premiers raid m’ont laissé de bons souvenirs … aaaaah Atramédès <3).

    Nan, le truc le plus moisi de WoD selon moi (avis personnel), ça a été leur système de légendaire encore plus foireux que la cape de MoP. Sans déconner, l'item pré-requis pour pouvoir raid correctement que tu ne peux avoir qu'en … attendant de voir passer les tag. omg, mais où est l'aspect ludique derrière ça sérieusement. Wow c'est un jeu, on y joue pour s'amuser, faire des trucs, pas attendre des semaines pour avoir un loot orange sans lequel on sert à rien.

    Bref, on verra bien ce qui sort pour Légion.

    Bisous !

  • avatar

    Louillet

    |

    Bonjour, je ne comprends pas j’ai crée un compte saga et il mm’est impossible de me connecté avec ingame ?…

    Quelqu’un aurait un compte à me donner ou pourrais m’en crée un svpp ? :(((